Micro crédit personnel, comment souscrire ?

micro crédit

Différentes raisons peuvent justifier une demande de prêt. Le microcrédit personnel permet notamment de faire face à une difficulté financière passagère ou un autre aléa de la vie. Il s’adresse principalement aux emprunteurs exclus du système bancaire classique. Voici comment obtenir cette aide pécuniaire dans les plus brefs délais.

S’adresser aux organismes de prêts ou d’aide

En cas de besoin d’argent, le premier réflexe naturel serait de s’adresser aux banques classiques et celles qui opèrent exclusivement en ligne. Lorsqu’elles refusent la requête, il faudra se tourner vers des prêteurs alternatifs. Ce sont des organismes de microcrédits ou des structures d’appui aux profils les plus précaires. Ces prestataires à vocation sociale font parfois office d’intermédiaires avec le système bancaire habituel. Ils aident à monter un dossier de demande et orientent vers une institution financière agréée. Dans certaines situations, les entités d’accompagnement débloquent directement les fonds. C’est le cas d’une régie de quartier, la maison de l’emploi ou bien le centre communal d’action sociale. Certaines associations à but non lucratives peuvent aussi apporter leur soutien. De toutes les manières, les sommes obtenus sont relativement faibles. La réponse passe à travers un certain nombre de critères, dont une situation personnelle difficile, un revenu bas ou inexistant. Lorsque le créancier donne son accord, le demandeur prépare un dossier. Il devrait notamment réunir des preuves de solvabilité. Les parties doivent signer un contrat qui précise les modalités du remboursement, la durée des mensualités ainsi que le taux d’intérêt. Il faut idéalement adhérer à une assurance emprunteur. Le souscripteur jouit de la possibilité de se rétracter sous 14 jours si les termes du microcrédit personnel ne lui conviennent pas. Il peut renoncer à l’aide s’il a trouvé une autre solution à ses problèmes. À ce titre le site micro-credit.biz propose aussi des alternatives aux prêts classiques.

Faire une demande auprès de la Caisse des Allocations familiales

En France, la Caisse d’Allocations familiales est habilitée à proposer des prêts. Ces aides financières s’adressent principalement aux ménages en grande difficulté. Les bénéficiaires jouissent d’un emprunt à faible taux d’intérêt. Le remboursement peut directement être amputé sur les versements mensuels aux allocataires. Les demandeurs doivent formuler une lettre à la CAF. Cette dernière étudie chaque dossier, et se penche surtout sur le quotient familial avant de donner suite à la requête. L’aide d’un assistant social est souvent nécessaire pour débloquer les fonds. Il accompagne pendant toute la durée de la procédure. Autre possibilité pour les adhérents de la CAF, le prêt d’urgence et de secours permet de faire face rapidement à une difficulté qui ne pourrait pas attendre. C’est une aide non remboursable destinée aux ménages vivant dans une précarité extrême. Pour les emprunteurs qui ont la possibilité de verser une mensualité, le crédit à la consommation demeure le plus recommandé. Le taux d’intérêt reste relativement faible. Pour bénéficier de ce privilège, il faudra remplir de multiples critères, dont le nombre d’enfants de moins de 16 ans à charge. Il est également exigé aux requérants de présenter un bulletin de paie ou une preuve de revenu. La famille ne devrait pas gagner plus que le SMIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *