Épargner : les réflexions au préalable

Épargner

Votre salaire mensuel ne vous permet plus de financer votre projet et vous pensez à économiser progressivement ? Ou au contraire vous avez un surplus d’argent et vous désirez la placer pour constituer un fond à l’avenir. Dans les deux cas, tentez l’épargne. Afin que ce projet vous soit bénéfique, faites correspondre votre profil aux offres ou formes d’épargnes qu’on va définir ci-après.

Épargne : ce qu’il faut savoir

A priori, il faut savoir avant tout quelles épargnes vous seront avantageuses en faisant rapport à votre situation financière et les règlementations que le pouvoir public impose à ce type d’économie d’où la définition de « votre profil épargne ». En effet, moins vous avez de l’argent à placer, moins vous serez rémunéré. Dans le cas contraire, votre épargne vous générera plus de profit.

Toutefois, les rémunérations des placements modestes sont exonérées ou sont à faible d’impôts. L’intérêt pour une personne à revenu modéré de recourir à une épargne c’est donc une économie à long terme comme pour une assurance vie ou retraite.

Dès sa douzième année, toute personne peut disposer de son livret à titre d’épargne, et ce, jusqu’à ce qu’il ne soit plus actif. L’épargne à ce moment lui octroie une source de financement.

Certaines entreprises offrent à leurs salariés un plan d’épargne qu’il doit souscrire à sa guise.

Épargne : les formes

Une fois votre profil épargne défini, vous êtes invités à choisir entre les offres correspondantes à savoir :

Les épargnes liquide

Les épargnes à revenu règlementé et défiscalisé sont les Livrets A et le Livret de Développement durable ou LDD. Ils vous mettent à disposition de votre argent à tout moment. La deuxième option ou LDD est conditionnée par la possession de votre domicile fiscal c’est-à-dire est une possibilité de placement pour les salariés résidants en France. Dans les deux cas, une personne ne peut souscrire qu’à un seul livret. Le plafond du livret A est de 22950 euros contre une limite de dépôt de 12 000 euros pour le LDD.

Sont exonérés d’impôts, les revenus du Livret Jeune Fixe et Livret Épargne Populaire ou LEP. Le premier est initié pour faire connaître un placement d’argent à vos enfants. Il concerne les jeunes de 12 à 25 ans où il n’est autorisé à faire le retrait qu’à ses 18 -ème anniversaires. Le second ou LEP est à destination des revenus modestes. Le placement d’épargne jeune est limité à 1600 euros contre 7700 euros pour le LEP.

Les précautions quant à elles sont des constitutions d’un capital en épargnant en vue d’un projet assez couteux comme l’achat d’un immobilier, voiture, ou financement d’étude.

  • Les épargnes bloquées sont des cumuls de versement percevables après 2 à 5 ans. Il s’agit d’un Livret d’Épargne Entreprise ou LEE d’une durée de blocage de 2 à 5 ans poursuivit d’une possibilité de prêt et le Plan d’Épargne Logement PEL cumulé sur 4 ans.
  • Les placements financiers à court, moyen et à long terme : Ces sont des épargnes à forte liquidité pour une acquisition d’une porte-feuille d’action d’entreprise européenne. On parle aussi de bourse ou on peut vendre ou racheter son titre.
  • L’épargne salariale ou intéressement est une offre des entreprises aux salariés suite à sa signature de contrat. Sous forme de primes cumulées, elle est perçue chaque année. D’autre part, certaines entreprises partagent une part de ses bénéfices à ses salariés après clôture de l’exercice d’où sa dénomination « participation ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *