Comment payer moins d’impôt en investissant dans l’immobilier ?

Comment payer moins d’impôt en investissant dans l’immobilier ?

S’acquitter de ses impôts n’est jamais une partie de plaisir. La plupart des entreprises sont en quête de solutions afin d’en réduire les coûts. Néanmoins, si certains font recourt à des pratiques pas très légales afin d’y parvenir, il existe plusieurs moyens légaux de diminuer ses frais d’impôt, notamment en investissant dans l’immobilier. Voici un article qui vous présente des astuces pour payer moins d’impôt grâce à l’immobilier.

Parcourez les offres de la loi Pinel

La loi Pinel est un dispositif fiscal assez pratique et favorable. Elle vise à soutenir les investissements relativement à l’immobilier neuf en réduisant les impôts. Cela dit, certaines conditions doivent être respectées pour être éligibles au dispositif.

En réalité, l’investisseur doit acquérir un immeuble neuf de 300 000 € au maximum et s’assurer de le mettre en location dans les douze mois qui suivent sa finition. L’immeuble devient alors la résidence principale des locataires et le coût de la location ainsi que les ressources des locataires sont plafonnés.

Si la loi Pinel exige également que le logement soit localisé en zone A, A bis ou B1, elle requiert par ailleurs que sa location couvre entre 6, 9 et 12 ans. De plus, l’investisseur doit veiller à ce que son logement soit conforme aux normes énergétiques en vigueur.

Une fois toutes les conditions d’éligibilités réunies, il bénéficie dans la limite de 63 000 €, d’une réduction sur impôt en fonction de la durée de location. Ainsi, le propriétaire récupère 12 % du prix de revient du logement sur une location de 6 ans, un abattement de 18 % sur 9 ans et 21 % sur 12 ans de location.

Explorez les alternatives que propose la loi Malraux

La loi Malraux se rapporte aux anciens bâtiments réhabilités. Cependant, elle ne concerne pas tous les bâtiments anciens. Cette loi s’applique exceptionnellement aux bâtiments anciens bénéficiant soit du Plan de Sauvegarde de Mise en Valeur (PSMV) soit d’un Plan de Valorisation de l’Activite et du Patrimoine (PVAP).

Lorsque le bâtiment bénéficie du PVAP, le propriétaire récupère sur le montant des travaux un abattement de 22 % dans la limite de 100 000 €/an, ceci sur 4 ans au maximum. En revanche, il perçoit avec les mêmes modalités, 30 % du coût des travaux lorsque le bâtiment bénéficie d’un PSMV.

Si les bâtiments réhabilités sont votre spécialité, visitez https://www.defiscalisationloimalraux.fr/ afin de découvrir toutes les options de réduction qui s’offrent à vous. Par ailleurs, si la loi Malraux implique une location de 9 ans, elle n’induit ni plafonnement du loyer ni plafonnement des ressources du locataire.

Découvrez les possibilités offertes par la loi Censi-Bouvard

La loi Censi-Bouvard s’applique uniquement aux contribuables français qui investissent dans les logements meublés. Ces logements sont pour la plupart des bâtiments estudiantins, des bâtiments pour personnes âgées ou handicapées ou des résidences d’accueils ou de soins agréés. Ce dispositif vous permet de bénéficier dans la limite de 300 000  HT d’une réduction de 11 % sur la recette du prix de revient des logements.

Cette réduction prend en compte 9 ans de location et peut s’étendre à 20 % lorsque l’exploitant du logement propose au minimum trois services en dehors de l’hébergement. Au cas où le montant de la réduction fiscale excède le montant a payé, celui-ci est ajourné à 6 ans.

Voilà autant de possibilités à votre disposition si vous désirez réduire vos impôts grâce à l’immobilier. Vous n’avez plus qu’à définir le type de bâtiment dans lequel vous souhaitez investir et vous lancer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *